Sarcie

La création artistique : une passion de longue date 

Tout commence à l’adolescence, avec la réalisation de mes propres bijoux fantaisie et de mes premières prises de vues avec un réflex argentique. Suivi, quelques années après, de mon premier poème. 

J'ai ensuite perfectionné mes réalisations, tant en bijoux qu’en photographie. Je me suis également diversifiée avec la création de photophores et le travail sur bois de coco.

En septembre 2000, j'ai commencé à sculpter (modelage). Une révélation ! Quelques années plus tard, j’apprends la taille, sur pierre calcaire, puis le bronze, à la cire perdue. 

Je me suis encore diversifiée avec des créations de bijoux de styles fetish et gothiques.  

Avec l’acquisition de mon premier appareil numérique, je découvre la retouche photo. Enfin, je pouvais modifier l'image à ma convenance. 

En 2011, après plusieurs années d'exposition, première récompence officielle : prix de sculpture au Salon des Art de Montesson, pour Tête d’Homme à Engrenages.
En 2015, deuxième récompence officielle : prix du Club artistique au salon Couleur et Forme du Mesnil de Roi, pour ma sculpture Mains Tranchées

Aujourd’hui, je suis une "touche à tout" qui s'épanouie (sculpture, photo, bijoux, déco…) et le meilleur reste à venir ! 

Mon processus créatif 

En sculpture, je puise mon inspiration dans tout ce qui m'entoure. Ensuite, je laisse l'idée murir à son rythme (parfois plusieurs années) jusqu'à ce que l'intuition arrive. Généralement, je commence à réaliser une pièce lors que celle-ci est terminée dans ma tête.
 
En photographie, lorsqu'un lieu ou un sujet m'inspire, j'aime me laisser porter par ce que je capte. Les angles de prises de vues insolites me viennent alors intuitivement. 

Pour les bijoux, lorsque je commence la réalisation, je ne sais pas encore à quoi ressemblera le résultat final. Je défais et je modifie, jusqu'à ce que je sois pleinement satisfaite. 

Site internet de l'artiste sur la page Liens.


 


Association L'Espace des Intuitions - 2017 - Reproduction totale ou partielle interdite © Tous droits réservés